Paysages amoureux

Éventail des expos estivales


Les feux de l’amour

Prenant pour point de départ la thématique de la séparation via les recherches du philosophe Christophe Schaeffer – sur l’aspect positifde cephénomène permettant la transformation, l’évolution –,  l’accroche estival du Frac nous promène dans le champ lexical et visuel de l’amour à travers les propositions plastiques (photographies, installations, vidéos, bandes-son, peintures…) de plus de 25 artistes. Dans nos sociétés où les cultes de l’urgence, de la performance, de l’accessibilité au désir, de la multiplicité des flux, se généralisent, nous n’avons jamais autant été séparés. Et si tomber amoureux permettait de s’inscrire à contre courant, nous obligeant à nous engager, à consacrer du temps, à accepter le manque et l’altérité ? Comment la relation amoureuse se vit-elle aujourd’hui ? Serait-elle la dernière expérience qui résisterait au joug de notre environnement toxique ? Les œuvres créent ici des atmosphères, des paysages, qui entourent l’aventure amoureuse : quête et attente de l’être aimé (Les Tricots de minuit, de Jean-François Texier) ; montée du désir ; rencontre ; expérience du langage (Langage as Border, de Monika Droste et Guy Rombouts) et des silences ; gestuelles amoureuses ; tendresse et engagement (Louise Bourgeois, Les Mains de bienvenue) ; effet du temps sur l’intensité des sentiments amoureux ; représentations et rituels du couple ; manque… À découvrir également des œuvres de Sophie Calle, Larry Clark, Claude Closky, Daniel Dezeuze…

« Les Feux de l’amour », jusqu’au 22 septembre, Frac Aquitaine, Bordeaux, www.frac-aquitaine.net